Philippe Bonaldi

 

 

Auteur

 

 

Ancien archetier à l’école de Mirecourt, Philippe Bonaldi laisse de coté la lutherie pour lancer les toutes premières compagnies de cuisine itinérante pour le spectacle et le cinéma. Pendant plus de 15 années il a la chance de nourrir et côtoyer des artistes de grande humilité tels Barbara, Joe Cocker, James Brown ou
Francis Cabrel avec qui il voyage pendant 8 ans. Dans l’ombre de ces tournées, Philippe Bonaldi compose et produit comme des recettes de cuisine 4 disques sous son nom mais toujours en collaboration (Norpech, La vraie vie des pissenlits, Anonyme et 432Hz). Il ouvre 3 cafés-théâtres à Auch (La Fenière) à Antsirabe
(Le Café de l’alliance) et à Saint-Joseph Reunion (Chez Zot). Entre La Réunion et Madagascar, il garde le contact et fusionne avec les artistes émergeant. 


Horizon vertical

(402 pages. Format voyage/ Autoédition)
A quelques degrés près, chacun d’entre nous tente de rester comme un enfant durant le parcours de sa vie. On aimerait cette dernière douce et paisible. Une vie enrichissante telle la découverte d’un nouveau
jouet.
Je raconte ici le cheminement et la vision d’un adolescent face à un monde relativement compliqué. Archimède s’émerveille et se révolte, Archimède avance et cherche l’adrénaline que procurent les émotions.
Il voyage peu physiquement mais beaucoup dans sa tête. Aussi, les seules rencontres au Pays Basque et à Madagascar l’autorisent à se positionner en homme heureux car ce qu’il ressent au fond des tripes
le conforte dans un optimisme proche de l’émerveillement. Ce livre est destiné à prendre la vie du bon coté, de rire de soi-même et d’espérer le mieux.
J’ai dès le début de cette aventure voulu collaborer avec un dessinateur audacieux. Après notre rencontre dans le sud sauvage de la Réunion, Tof, bédéiste réunionnais, est venu à son tour s’imprégner de la culture
malgache à Sainte-Marie et a posé ces croquis à l’aquarelle sur les 42 chapitres du livre.
Horizon vertical ne forme que le tome 1 d’une série feuilleton où le regard naïf sur le monde reste le fil conducteur philosophique.

« Horizon vertical » fait suite à « Ouioui en Malgachie » parut sous forme de 14 feuilletons dans le mensuel No Comment/Madagascar.
Tof : Bande dessinée « Manapany » Autoédition. Préface d’Hyppolyte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *